La santé

Génétique - maladies - examens de dépistage - soins - sondages

 

Le Léonberg appartient aux chiens de grandes races. Il faut accorder une attention toute particulière à sa croissance afin qu’il devienne un chien fort et en bonne santé. Il ne doit jamais devenir gros, même s’il est parfois difficile de résister aux yeux suppliants d’un chiot. Un chiot et un jeune chien devraient croître le plus lentement possible de sorte que ses articulations qui sont déjà mises à rude épreuve avec d’énormes poussées de croissance, le seraient bien trop avec un surpoids.

La taille définitive de chaque chien est programmée génétiquement et sera atteinte entre 12 et 18 mois grâce à une nourriture appropriée.

Si nous pensons qu’un Léonberg pèse environ 500 grammes à sa  naissance et qu’en un an son poids atteint entre 50 et 60 kilos, il est clair que l’attention que l’on doit porter à sa nourriture, à son repos et à son besoin de mouvement est essentielle.

Heureusement, jusqu’à présent, le Léonberg n’a jamais été un chien à la mode, c’est pourquoi il est fondamentalement en santé. Constamment, le Club suisse du Léonberg se mobilise pour avoir un élevage sain et contrôlé, régulièrement, il participe à des programmes sur la santé et à différents projets internationaux de recherche pour le développement de tests génétiques afin d’optimiser encore plus la santé de notre race.


Génétique

Chaque chien porte 78 chromosomes qu’il a hérités pour moitié de son père et pour moitié de sa mère. Les chromosomes sont de longues structures filiformes sur lesquelles sont accrochés les gènes. Chez le chien, en 2005, l’ensemble du génome ou information génétique, a été séquencé et il a été déclaré que chaque chien que ce soit un Pinscher ou un Léonberg, présente exactement 20’000 gènes – un peu moins que l’homme. Toutefois, le séquençage, le décodage du génome ne révèle pas encore aux chercheurs quels gènes influencent quelles fonctions corporelles. Pour cela, les chercheurs ont encore besoin d’un peu de temps. Cependant, le premier grand pas est fait. La recherche génétique est à bien des égards de la plus haute importance. Lorsque nous savons que les êtres humains et les chiens souffrent des mêmes maladies telles que le cancer, le diabète, l’arthrose, des anomalies cardiaques, etc., il est évident que la recherche parallèle sur les deux espèces peut apporter sa contribution.

Mais la recherche génétique est également importante pour l’élevage, si nous voulons éradiquer les maladies génétiques autant que faire se peut. Actuellement, d’importants projets de recherche sur les maladies héréditaires sont en cours dans de nombreux pays. C’est, par conséquent, le désir et le souci du CSL que le plus grand nombre de propriétaires de Léonberg soutiennent ce projet de recherche financièrement ou grâce à des échantillons biologiques par les prises de sang  ou des biopsies post-mortem. Nos efforts, nos idées et nos agissements communs sont un bienfait pour les Léonbergs et leurs maîtres.

Maladies

Fondamentalement, le Léonberg est un chien en bonne santé, que nous espérons devoir présenter au vétérinaire juste pour les vaccinations. Mais comme ce sont des êtres vivants, il y a parfois des exceptions regrettables. C’est pourquoi nous aimerions dresser brièvement une liste de quelques maladies pour lesquelles une visite chez le vétérinaire est indispensable, en en donnant les signes caractéristiques et quelques tuyaux. Internet et la littérature spécialisée offrent de riches informations sur les différents symptômes d’une maladie. En outre, l’homéopathie peut apporter de l’aide dans de nombreux cas. Le choix du bon moment pour une visite chez le vétérinaire découle de l’appréciation et du bon sens du propriétaire. En cas de doute, nous consultons le vétérinaire plutôt une fois de trop que trop tard.


Diarrhé e chronique:
Si les selles sont soudainement minces, molles, gluantes, visqueuses, alors qu’il n’y a pas eu de changement de nourritures ou une influence extérieure négative et qu’avec une alimentation appropriée le problème demeure, cela laisse à penser qu’il s’agit d’une infection de l’intestin (risque de Giardia). Des diarrhées qui persistent plusieurs jours ou qui sont striées de sang sont du ressort du vétérinaire.

Infestation de vers: Chaque chien peut être contaminé de temps en temps par différents vers. Généralement, les vétérinaires recommandent de vermifuger les chiens 3-4 fois par année. Pour ceux qui ne veulent pas administrer des substances chimiques superflues à leur chien, ils peuvent fournir au vétérinaire un échantillon de selles de sorte qu’un traitement thérapeutique et non prophylactique peut être administré avec une préparation appropriée en cas de réelle infestation de vers.


Retournement d’estomac: Si l’on constate un gonflement brusque de l’abdomen, un halètement excessif, si le chien s’agite, bave et s’étrangle sans que l’on soit en mesure de résoudre le problème, il faut agir vite et mener immédiatement le chien chez un vétérinaire qui va l’opérer car le danger pour la vie du chien est imminent!


Inflammation de l’utérus: Ce trouble se produit généralement après le cycle de chaleur ou après une mise-bas. Les symptômes sont: Une perte d’appétit, de la fièvre et des écoulements malodorants. La chienne a besoin d’un traitement vétérinaire immédiat.


Dysfonctionnement de la glande thyroïde, hypothyroïdie: L’hypothyroïdie se traduit par une atonie générale, un besoin accru de sommeil, une expression de tristesse dans le regard, un pelage terne et clairsemé et une augmentation de l’apport d’eau.


Hot Spot: Les hot spots se manifestent par des démangeaisons douloureuses avec du pus qui suinte, des plaques malodorantes sur la peau qui sont dues généralement à une allergie à la salive des puces ou à leurs morsures. Cette infection peut être causée par d’autres parasites tels que les tiques ou par un mauvais toilettage et dans des cas plus rares les hot spots peuvent être engendrés par une intolérance alimentaire. Entre la lésion et la peau saine autour, il y a une frontière très nette. En raison de la forte irritation de la peau, le chien perd le poil sur les zones atteintes qui sont principalement situées sur le cou, le dos ou le tronc. A la maison, il est recommandé d’enlever soigneusement le poil mort, de couper respectivement de raser si possible la zone environnante de la plaie que l’on prendra soin de nettoyer avec un coton humide ou une lotion antiseptique. Du fait que les crèmes grasses sont trop couvrantes et favorisent la prolifération de bactéries, l’animal touché devrait être présenté à un vétérinaire qui prescrira une lotion appropriée ou un onguent antibiotique, selon la gravité du cas.


Le temps des tiques - borréliose, babésiose, piroplasmose: Du printemps à l’automne, les tiques, selon les régions et le temps sont potentiellement dangereuses pour nos chiens. Sur le marché, divers produits sont disponibles, tels que des colliers anti-tiques ou des lotions à appliquer sur le chien. Ces produits ne sont pas complètement inoffensifs pour sa santé et il en va de l’appréciation du propriétaire de savoir s’il préfère brosser son chien rapidement mais en profondeur au retour de chaque promenade pour ôter d’éventuels hôtes indésirables ou lui administrer de manière générale une préparation +/- pour le garder éloigné de ces désagréables suceurs de sang. Du printemps à l’automne, examiner son chien pour enlever d’éventuelles tiques, devrait faire partie du programme quotidien. Il faut tout de suite enlever les tiques qui se sont fixées et désinfecter si possible le point de piqûre. Surveillez particulièrement bien d’éventuels changements dans la santé de votre chien durant la période la plus critique, soit mars-octobre. Si vous ne remarquez aucun changement de l’état général de votre chien et que la plaie laissée par la tique s’est soignée sans problème, il n’y a pas lieu de consulter le vétérinaire.


Vaccinations – maladie de Carré, hépatite, parvovirose, leptospirose, toux du chenil, rage: Il est recommandé de vous en tenir au plan de vaccination de votre vétérinaire. Mais vous pouvez aussi être critique et consulter internet ou des livres spécialisés sur le pour ou le contre de la vaccination pour pouvoir juger quand vous estimez qu’une vaccination est nécessaire ou superflue. Chez le chien, exactement comme chez l’homme, les effets secondaires à la suite d’une vaccination peuvent être désagréables et causer des dommages. Une sérieuse immunisation de base commence déjà dans l’élevage et doit être formellement poursuivie jusqu’à l’âge de 14-16 mois, elle pourra alors s’achever. En principe, dès la deuxième année de vie, il suffit d’effectuer une piqûre de rappel si le taux d’anticorps dans le sang ne correspond plus à la valeur requise pour la protection du chien. A cet effet, une prise de sang permet d’en déterminer le titre et  son résultat indique, le cas échéant, contre quelle maladie le chien peut avoir besoin d’être vacciné. La vaccination contre la rage est obligatoire pour passer la frontière. En Suisse, la rage est considérée comme éliminée. Renseignez-vous suffisamment tôt auprès de l’Office vétérinaire fédéral des conditions particulières relatives à l’entrée dans certains pays.


Atteintes de l’œil: Un examen vétérinaire s’impose en cas de: Paupières rougies en permanence, yeux larmoyants, clignotements fréquents, entropion (enroulement vers l’intérieur du bord libre de la paupière) ou ectropion (éversion du bord libre de la paupière inférieure, le plus souvent). Un traitement vétérinaire est nécessaire pour le bien-être du chien.


Douleurs au niveau des oreilles: Le chien secoue la tête, se gratte l’oreille, penche la tête et éprouve éventuellement un problème d’équilibre. Chacune de ces manifestations peut laisser penser que le chien souffre d’une infection du conduit auditif due à la pénétration d’une graine de céréale ou de tout autre corps étranger.


Problèmes au niveau des testicules: Les testicules qui ne sont pas descendus doivent être impérativement   enlevés chirurgicalement car des tumeurs ont tendance à s’y développer en raison d’un environnement non naturel et d’une température élevée.


Filariose ou ver du cœur: Une prophylaxie appropriée doit être mise en place à titre préventif particulièrement dans les pays du Sud.


Leishmaniose: Il s’agit d’une maladie incurable. Il faut absolument demander à son vétérinaire une prophylaxie contre cette maladie, si l’on souhaite partir en vacances dans un pays du Sud.


Infestation de puces et allergie aux piqûres de puces: Prophylaxie avant tout lorsque des chats vivent dans le même foyer.


Empoisonnement: Les symptômes sont: Vomissements, pâleur des yeux  et des muqueuses buccales, apathie, respiration difficile ou rapide, augmentation de la salivation et convulsions ou même saignements des cavités du corps indiquent un empoisonnement. Il est conseillé d’apporter un peu de vomissures au vétérinaire.


Piqûres d’insectes dans la zone de la tête: Il y a un risque d’asphyxie si l’on constate un gonflement des babines, de la langue, de la gorge. Il faut enlever le dard, refroidir la zone de la piqûre et consulter le vétérinaire.


Accumulation de chaleur, coup de chaleur: On remarque de forts halètements, des muqueuses rouges, des vertiges, des convulsions jusqu’à l’inconscience. Faire retomber la température corporelle très élevée en refroidissant prudemment l’animal et consulter immédiatement le vétérinaire. Cela peut être fatal!


Blessures par morsures et accidents: Garder son calme. Evaluer la gravité de la blessure, rafraîchir, laver les plaies ouvertes, mettre une crème, faire un bandage continuer à bien soigner et observer. En cas de blessures manifestement sérieuses ou de doutes de lésions internes, laisser le chien au calme jusqu’à l’arrivée du vétérinaire ou jusqu’à la consultation chez le vétérinaire le plus proche.


Examens de dépistage

Le Léonberg est épargné des maladies héréditaires grâce à une planification et un contrôle étroit de l’élevage. Pour qu’il continue à en être ainsi, l’engagement dans l’élevage nécessite trois dépistages: Un examen radiologique des hanche et des coudes et un test génétique de poly neuropathie LPN1 et LPN2.

 

Qu’est que LPN? Le Léonberg peut souffrir d’une maladie neurologique héréditaire, qui est appelée par les vétérinaires et les éleveurs poly neuropathie ou poly neuropathie du Léonberg (LPN). Les chiens atteints souffrent d’intolérance croissante à l’exercice et développent des troubles de la marche au niveau des membres postérieurs tels que faiblesse de la musculature et démarche de canard. En outre, les chiens affectés peuvent connaître de graves problèmes respiratoires et leur aboiement peut changer.
Depuis 2010, il existe un test génétique qui est effectué par la faculté Vetsuisse de l’Université de Berne. Ce test est obligatoire pour tous les animaux d’élevage. Le test LPN1 peut empêcher de manière fiable la forme précoce et sévère de poly neuropathie. En juillet 2014, la mutation d’une nouvelle forme de LPN plus tardive a été identifiée (LPN2). Des informations sur LPN1 et LPN2 ont été éditées par le Vetsuisse de Berne, vous les trouverez ici.

Qu’est-ce que HD? La dysplasie de la hanche (HD) est un trouble de l’articulation de la hanche. Le fémur n’est pas suffisamment ancré dans la cotyle (cavité articulaire de l'os iliaque) et l’articulation est trop souple. Par le frottement de l’articulation trop souple l’os et le cartilage sont endommagés, ce qui produit une arthrose douloureuse chez le chien. Une croissance rapide, une forte tension, une mauvaise alimentation peuvent influencer de manière négative une prédisposition à une HD. Un Léonberg peut être admis dans l’élevage si ses résultats HD sont: HD A (exempt) ou HD B (symptômes légers) ainsi que HD C (légère HD) mais pour une seule portée et avec un partenaire HD A.

Qu’est-ce que ED? La dysplasie du coude (ED) se produit, lorsque l’humérus, le radius et le cubitus ne «s’emboîtent» pas bien les uns les autres. Sous le terme ED sont regroupées trois sortes différentes de troubles de l’articulation du coude: OCD (osteochondrite disséquante), FCP (fragmentation du processus coronoïde) et IPA (non union du processus anconé). Les chiens retenus pour l’élevage doivent présenter un degré 0 ou 1 de ED. HD et ED ainsi que l’arthrose qui en résulte sont des maladies sévères. Ils sont transmis par plusieurs gènes mais l’hérédité exacte des gènes concernés n’est pas encore connue. C’est pour cette raison qu’une caution HD/ED de CHF 300.- est exigée à l’achat d’un chiot. Cette caution est remboursée au propriétaire s’il fait radiographier son chien avant ses trois ans. Ceci nous permet d’établir statistiquement quel est l’état de santé de la race.

Les soins

Le pelage: Le poil dense du Léonberg avec son sous poil est en grande partie autonettoyant mais il doit être brossé une fois par semaine pour empêcher qu’il ne feutre. La fourrure floconneuse derrière les oreilles et sur les pattes antérieures et postérieures a besoin de notre attention et de nos soins pour prévenir des nœuds désagréables. Les nœuds derrière les oreilles et aux pattes sont particulièrement fréquents chez les chiens qui aiment l’eau et vont souvent s’y baigner. A côté des soins que nous apportons à sa fourrure, nous lui gardons aussi une peau saine et certains Léonberg apprécient beaucoup ce genre de massage…

…alors que d’autres restent à distance lorsqu’ils voient la brosse à proximité. D’où l’expression: «Ce que l’on n’apprend pas jeune, on ne l’apprend jamais». Avec un entretien régulier du pelage, nous pouvons remarquer rapidement d’éventuels changements de peau et de poil et agir en conséquence, si nécessaire. Deux fois par année, lorsque le chien mue, le brossage du sous-poil est très important. Il suffit d’attendre tranquillement que le sous-poil se décolle de la peau de un demi centimètre. Il est plus facile d’enlever à la main les touffes de poil mort et le chien va trouver cela agréable car nous ne tiraillons pas sur sa fourrure.

Les oreilles: Un soin régulier des oreilles chez le Léonberg comme chez tous les chiens aux oreilles tombantes revêt une importance toute particulière. Le risque que des parasites ou simplement de l’humidité s’accumule et reste dans le canal auriculaire peut provoquer une inflammation douloureuse de l’oreille. Il est recommandé, surtout en été, de nettoyer le canal auditif une fois par semaine avec un peu d’ouate ou un tampon de coton. On peut remplir une seringue avec une solution nettoyante spécifique et gicler le produit dans l’oreille. Après que le chien a secoué la tête pour expulser le liquide, on essuie avec un coton.

Les dents: Selon la prédisposition de chaque chien et son mode d’alimentation, il se forme plus ou moins de tartre sur les dents. Pour éviter le tartre, on trouve dans le commerce des os à mâcher, il existe aussi une nourriture sèche avec une soi-disant formule dentaire mais il y a aussi l’alimentation composée de viande et d’os de veau qui peut contrecarrer le tartre. Il a été prouvé que l’acidité de la viande crue a une influence positive sur la santé dentaire. Celui qui nourrit son chien selon la méthode BARF (Biologically Appropriate Raw Food) constatera très peu de tarte chez son chien.

Très tôt, vous pouvez habituer le chiot au brossage des dents en lui massant doucement les gencives avec vos doigts ou avec un coton humide. Ainsi, cela deviendra une activité de routine même si au début il ne l’aura pas trouvée agréable. Plus tard, si vous voulez brosser les dents de votre chien, éventuellement même  avec une pâte dentifrice spéciale pour chiens, il vous en sera reconnaissant.

Si le tartre qui s’est formé est jaune-brun, c’est qu’il est épais. Si le chien y est habitué, vous pouvez détacher le tartre à l’aide d’une pièce de monnaie que vous placez tout près de la gencive et sur laquelle vous exercez une légère pression. Un crochet de votre dentiste peut également vous rendre service dans ce cas.

Pour du tartre tenace et brun, il est recommandé de faire appel au vétérinaire qui l’enlèvera par un acte chirurgical car l’attaque du tartre infeste les gencives et les dents et crée des dommages comme chez l’homme.

Les griffes:
En règle générale, les griffes sont élimées lors de la marche du chien sur des surfaces dures et ne nécessitent pas de soins particuliers. Toutefois, si votre chien se promène sur des sols tendres comme ceux des prairies ou des forêts, ses griffes peuvent devenir trop longues et lui causer des douleurs. Il existe dans le commerce des pinces spéciales pour couper les griffes. Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour couper vous-même les griffes de votre chien, votre vétérinaire est certainement prêt à vous expliquer ce à quoi il faut faire attention lorsqu’on coupe les griffes.

Traduction: Anick Grosso